3 raisons essentielles de favoriser les étirements des fascias du cheval

Etirement des fascias, zone du cou du cheval

Partager cet article

On ne le dira jamais assez : les étirements des fascias du cheval ne doivent pas être négligés. En effet, ses muscles, tout comme ceux des humains, sont étroitement liés entre eux par de fines toiles de tissus conjonctifs nommées fascias. Ces derniers ont une importance capitale dans le fonctionnement de sa structure squelettique et la pérennité de sa bonne condition physique et mentale. Afin de conserver un maximum leur élasticité et les maintenir en forme, il est primordial de les entraîner régulièrement. Découvrez dans cet article les bienfaits du stretching fascial équin.

1- Etirer les fascias du cheval pour prévenir des blessures

Les fascias, tout comme les muscles, peuvent se tendre et se restreindre, notamment après l’exercice physique ou une bonne dose de stress, ce qui peut entraîner de fortes tensions et des risques importants de blessures :

  • Inflammations
  • Entorses
  • Fractures
  • Dysfonctionnement squelettique
  • Perte d’équilibre et de stabilité
  • Troubles nerveux
  • Stress / Anxiété

Les étirements des fascias favorisent la prévention des blessures. C’est pourquoi, il est important de faire faire régulièrement quelques exercices spécifiques à votre cheval.

  • En séances isolées pour améliorer la souplesse.
  • En douceur après un travail physique intense pour une bonne récupération post effort

⇒   Exemple : l’étirement des antérieurs permet de prévenir les foulures.

Le stretching fascial équin pour augmenter l’amplitude de mouvement

Lorsque les fascias sont en souffrance, ils peuvent entraîner une limitation de l’amplitude articulaire. Heureusement, les étirements équins améliorent la mobilité. Des tissus plus souples favorisent une meilleure liberté de mouvement.

⇒   Par exemple, l’étirement de l’encolure et du dos du cheval, comme le montre la photo à la fin de cet article.

Etirer les fascias de votre partenaire pour un meilleur équilibre

L’un des moyens de vous assurer que votre cheval est correctement équilibré est d’étirer ses fascias. En effet, l’étirement de cette membrane fibreuse qui enveloppe ses muscles permet d’allonger et de détendre les tissus conjonctifs. Comme nous l’avons vu précédemment, cela favorise un déplacement plus libre et une amplitude de mouvement plus grande. Par conséquent, cela lui assure également une meilleure stabilité et répartition des charges.

2- Les étirements pour éviter les douleurs

L’étirement des fascias permet de relancer la microcirculation et d’augmenter l’apport en oxygène des tissus. Cela améliore ainsi le fonctionnement musculaire et réduit fortement, voire empêche totalement, l’apparition de douleurs plus ou moins sévères.

3- Etirer les fascias pour lutter contre les adhérences cicatricielles

Les adhérences cicatricielles apparaissent souvent à la suite d’une blessure, d’une inflammation ou d’une intervention chirurgicale. Peu le savent encore mais ce phénomène peut être à l’origine de bien des maux. En effet, ces adhérences, qui se forment entre les organes, les fascias et la peau, viennent entraver la circulation des flux sanguins comme nerveux, et le bon fonctionnement de l’organisme. Les étirements équins, au niveau des fascias, aident à les éliminer et favorisent, par conséquent, une meilleure santé physique et mentale.

Exemple d’étirement des fascias

Heureusement, il existe des exercices simples et efficaces pour étirer les fascias de votre cheval. En voici un exemple. Sur cette photo, on peut voir Alexandra Fleck, en train d’effectuer un étirement de l’encolure et du dos de ce bel équidé.

Etirements des fascias, zone du cou et du dos du cheval

Quelques conseils d’Alexandra :

  • Arrêter la tête du cheval juste devant ses antérieurs.
  • Ne pas l’inciter à mettre sa tête entre ses jambes.
  • Son nez vient toucher ses antérieurs.
  • L’exercice est réalisé dans une cadence lente et consciente telle la flexion avant pour les adeptes de yoga.

Attention, même si ce sont des exercices facilement réalisables, certaines techniques nécessitent une connaissance approfondie de l’anatomie et la physiologie équine. Mieux vaut vous entourer de professionnels compétents.

Vous ne savez pas vers qui vous tourner ?

Plus d'articles

Un dos creux et un ventre relâché montrent une grosse faiblesse dorsale chez le cheval
Uncategorized

Cavaliers : protégez le dos de votre cheval !

Le dos du cheval est l’une des parties les plus importantes de son anatomie. En effet, soumis à rudes épreuves tout au long de sa vie, il est souvent le premier à montrer un déséquilibre, manifester des douleurs et présenter de fâcheuses pathologies s’il n’est pas protégé. C’est pourquoi, en tant que cavalier(e), il est

Etirement des fascias, zone du cou du cheval
Uncategorized

3 raisons essentielles de favoriser les étirements des fascias du cheval

On ne le dira jamais assez : les étirements des fascias du cheval ne doivent pas être négligés. En effet, ses muscles, tout comme ceux des humains, sont étroitement liés entre eux par de fines toiles de tissus conjonctifs nommées fascias. Ces derniers ont une importance capitale dans le fonctionnement de sa structure squelettique et la

Retour haut de page