Cavaliers : protégez le dos de votre cheval !

Un dos creux et un ventre relâché montrent une grosse faiblesse dorsale chez le cheval

Partager cet article

Le dos du cheval est l’une des parties les plus importantes de son anatomie. En effet, soumis à rudes épreuves tout au long de sa vie, il est souvent le premier à montrer un déséquilibre, manifester des douleurs et présenter de fâcheuses pathologies s’il n’est pas protégé. C’est pourquoi, en tant que cavalier(e), il est de votre devoir d’apporter une vigilance particulière à la musculature de votre animal. Savoir repérer les faiblesses dorsales et abdominales de votre cheval, comprendre les contraintes biomécaniques et adopter les bonnes pratiques, permettra à votre équidé de vous porter en toute sécurité et de rester en bonne santé.

Qu’est-ce qui permet le mouvement du dos de votre cheval ?

Ligne du dessus représentée en rouge sur uncheval

1- une longue colonne vertébrale à mobilité plus ou moins possible

Nombre de vertèbres qui compose la colonne vertébrale d’un cheval

L’axe principal du squelette du cheval varie en fonction du nombre de vertèbres contenues dans sa queue. En effet, cette dernière se compose en moyenne de 18 vertèbres mais peut en contenir jusqu’à 21. De ce fait, le nombre de vertèbres qui définit la colonne vertébrale d’un cheval peut aller jusqu’à 57 !

Régions de la colonne vertébrale les plus mobiles ?

Les vertèbres cervicales, situées au niveau du cou, et les vertèbres coccygiennes, présentent dans la queue, sont celles qui permettent la plus grande amplitude de mouvement. A contrario, la mobilité est fortement limitée au niveau des vertèbres thoraciques et lombaires. Le sacrum, quant à lui, est constitué de vertèbres soudées entre elles.

Comparatif du nombre de vertèbres entre un cheval et un être humain

 

CHEVAL

HUMAIN

Vertèbres cervicales

7

7

Vertèbres thoraciques (dorsales)

18

12

Vertèbres lombaires

6

5

Vertèbres sacrées

5

5

Vertèbres coccygiennes

15 à 21

(Base de la queue)

4

2- 2 grandes chaînes musculaires chargées de l’action et de la coordination

Un ensemble de muscles profonds et superficiels constitue la chaîne dorsale, ligne du dessus, et la chaîne ventrale, ligne du dessous. Pour créer le mouvement, un muscle en action implique non seulement la coopération de son antagoniste mais il invite également d’autres muscles à collaborer. Ainsi, ses 2 grands groupes musculaires sont très complémentaires et participent au bon fonctionnement du dos du cheval comme l’expliquent Isabelle Burgaud et Nelly Genoux dans leur article « dos du cheval : comprendre son fonctionnement pour mieux l’entraîner ».

Comment déterminer si votre cheval a besoin d’un meilleur soutien pour son dos ?

Si le dos de votre animal est affaibli, toute sa structure en sera affectée et votre cheval ne sera plus en mesure de supporter correctement votre poids. Plusieurs signes peuvent vous alerter sur une éventuelle  faiblesse dorsale :

  • cheval au dos creux,
  • relâchement des épaules et de la poitrine, c’est-à-dire un décollement de la poitrine par rapport à son corps,
  • relâchement ventral,
  • tension musculaire au niveau des muscles extenseurs,
  • tension sur toute la longueur du garrot,
  • déséquilibre aux différentes allures.

Quelles raisons peuvent expliquer une faiblesse dorsale chez votre cheval ?

Comme expliqué précédemment, le dos du cheval est principalement composé de la colonne vertébrale, des côtes et des muscles qui les recouvrent. Chaque élément joue un rôle important dans l’équilibre et le bon fonctionnement du dos du cheval. Un dos faible peut provenir de multiples causes, notamment un(e) :

  • conditions d’élevage, 
  • débourrage trop jeune,
  • surcharge d’entraînement, 
  • alimentation non adaptée,
  • mauvaise position du cavalier,
  • déséquilibre de la musculature,
  • anomalies anatomiques,
  • etc…

Quelles sont les conséquences d'un dos faible pour votre animal ?

Cavalier(e)s, si le dos de votre cheval n’est pas assez fort pour supporter votre poids, cela peut entraîner des/un(e) :

  • maux divers,
  • douleurs dorsales,
  • spasmes musculaires,
  • faiblesses articulaires,
  • mobilité réduite,
  • déséquilibre général,
  • mauvaise santé,
  • performances amoindries.

Quelle aide apporter à votre partenaire équin pour sécuriser son dos ?

La fasciathérapie est un excellent moyen de protéger le dos d'un cheval
Alexandra Fleck, experte en fasciathérapie équine, effectue un entraînement en mouvement pour rééduquer un cheval présentant une faiblesse dorsale

Par exemple :

  • assurez-vous que la selle est de bonne taille et adaptée à votre cheval. Si celle-ci est trop grande, ou trop petite, elle exercera une pression supplémentaire sur le dos de votre animal.
  • Veillez à ce que la sangle ne soit pas trop serrée. Si elle l’est, elle comprimera l’estomac de votre cheval et limitera sa respiration, ce qui peut provoquer une forte gêne et des douleurs.
  • Veillez à bien échauffer votre cheval avant de le monter. Cela le préparera correctement à l’effort et ses muscles réchauffés lui éviteront de plus fâcheuses blessures.
  • Veillez à laisser suffisamment de repos à votre cheval afin de favoriser une bonne récupération entre les sorties.
  • Etirer ses muscles dorsaux.
  • Massez-le régulièrement.
  • Et surtout : renforcez sa sangle abdominale pour ne pas qu’il subisse votre poids au niveau de son dos.

Pourquoi favoriser le renforcement abdominal pour protéger le dos de votre cheval ?

Une chaîne ventrale forte, ligne de dessous, sert de soutien solide à la chaîne dorsale, ligne du dessus. Et tout comme chez l’humain, les muscles abdominaux du cheval jouent un rôle essentiel dans sa posture et la consolidation de son dos. Ils sont le principal facteur de stabilisation de la colonne vertébrale. Lorsqu’ils sont affaiblis, il y a un manque important de gainage, ils ne peuvent donc plus soutenir correctement celle-ci ainsi que les autres organes. C’est pourquoi, afin de renforcer, et par conséquent protéger le dos de votre cheval, il est primordial de lui faire faire des exercices de renforcement pour sa sangle abdominale.

Comment rééduquer le dos de votre cheval sans danger ?

Parce que la musculature de stabilisation (dos/ventre) s’est affaiblie, c’est la musculature de mouvement qui a pris en charge le poids du cheval pour un certain temps. S’il existe déjà un manque de renforcement abdominal, la spirale descendante a déjà commencé. Il faut donc avoir une très bonne connaissance de son cheval pour détecter un problème dorsal et remédier au plus vite à ce désagrément qui pourrait fortement s’aggraver. Il est donc vraiment nécessaire de faire appel à un expert. Ce praticien professionnel fera un bilan complet  et adaptera un entraînement global en fonction de la nécessité.

Combien de temps faut-il pour consolider le dos de votre cheval ?

Tout dépend de l’ampleur de son état au moment du bilan évidemment. En règle générale, si la faiblesse est récente, le pronostic n’est pas trop mauvais et quelques semaines de travail peuvent suffire pour le réhabiliter. Mais si le problème persiste depuis un certain temps déjà, la rééducation sera nécessairement plus longue. Renforcer la ceinture abdominale et muscler le dos d’un cheval prend du temps. Persévérance et patience seront les maîtres-mots.

Dans tous les cas, évitez de surcharger le dos de votre cheval intensément le temps qu’il retrouve une bonne force musculaire et un équilibre homogène.

Qui contacter pour vous aider à améliorer la santé de votre cheval ?

Vous êtes situé(e) dans les départements du Gard, des Bouches du Rhône, du Vaucluse ou encore de l’Hérault et vous avez constaté que votre cheval présente une faiblesse dorsale plus ou moins sévère ?

→   Alexandra Fleck, kinésithérapeute équin qualifié, en exercice depuis de nombreuses années, saura prendre en charge votre animal et lui redonner force et vigueur sur la durée ! N’hésitez pas à la contacter pour un bilan et un entraînement global.

Merci à Horse Bodyforming® pour le visuel

Plus d'articles

La toux chronique et les faiblesses respiratoires peuvent être soulagées grâce à la fasciathérapue
Uncategorized

Comment la fasciathérapie peut soulager votre cheval en cas de toux chronique et prévenir les faiblesses respiratoires ? 

La toux chronique chez le cheval, très redoutée par les propriétaires de chevaux, crée une inflammation constante au niveau des voies respiratoires mais elle génère aussi des tensions musculaires et fasciales importantes ainsi qu’un état de fatigue décadent. Sans l’aide appropriée, la toux chronique peut engendrer de fâcheuses conséquences sur la santé de l’animal, tant

Un dos creux et un ventre relâché montrent une grosse faiblesse dorsale chez le cheval
Uncategorized

Cavaliers : protégez le dos de votre cheval !

Le dos du cheval est l’une des parties les plus importantes de son anatomie. En effet, soumis à rudes épreuves tout au long de sa vie, il est souvent le premier à montrer un déséquilibre, manifester des douleurs et présenter de fâcheuses pathologies s’il n’est pas protégé. C’est pourquoi, en tant que cavalier(e), il est

Retour haut de page