Comment la fasciathérapie peut améliorer les performances de votre cheval ?

Alexandra Fleck, kinésithérapeute équin, effectue une séance de fasciathérapie sur un cheval

Partager cet article

La fasciathérapie est une méthode naturelle extrêmement efficace pour optimiser les performances et la santé de votre animal. Avez-vous constaté que l’apparence physique de votre cheval s’est modifiée depuis quelques temps ? Ses muscles sont-ils plus développés là où ils ne devraient pas l’être forcément ? Présente-t-il des signes de déficit musculaire au niveau de son dos et du garrot ? Montre-t-il des réticences et des résistances inhabituelles ? Semble-t-il souffrir de raideurs, d’un manque d’assouplissement ? Est-il au ralenti tout simplement ? Si c’est le cas, vous devriez envisager la fasciathérapie. Il a certainement besoin d’un petit remontant. Et cette méthode holistique naturelle sera une alliée précieuse pour l’aider à retrouver sa bonne forme générale. Découvrez dans cet article les secrets de la fasciathérapie et les bienfaits qu’elle procure.

Qu'est-ce que la fasciathérapie ?

La fasciathérapie, approche naturelle non invasive, est une méthode non conventionnelle qui permet d’améliorer les performances de votre cheval en soulageant ses tensions musculaires de manière douce, sans intervention médicamenteuse. Ainsi, à l’aide de massages profonds spécifiques et d’étirements, votre cheval retrouve une forme olympique !

Comment fonctionne la fasciathérapie équine ?

La thérapie fasciale améliore la circulation dans l’organisme des chevaux

En travaillant sur les fascias, qui sont les tissus conjonctifs entourant, entre autres, les muscles et les nerfs, cette pratique thérapeutique augmente la circulation sanguine et lymphatique de votre cheval. Elle permet à l’oxygène et aux nutriments d’être mieux distribués dans son organisme. Par conséquent,  elle engendre une récupération musculaire plus rapide après l’effort.

La fasciathérapie agit sur le physique de votre partenaire équin

Dessins des trajectoires des fascias sur le corps d'un cheval.
Le trajet des fascias sur le cheval

La fasciathérapie a un effet décontracturant sur les muscles du cheval. Cet effet est obtenu en brisant les adhérences qui se forment entre les différentes couches de tissus. Celles-ci peuvent apparaître à la suite de mouvements répétitifs ou de tensions dues à une mauvaise posture. Elles peuvent également survenir suite à un manque d’étirements ou être simplement causées par le processus de vieillissement. Ainsi, le thérapeute s’efforce de libérer ces tensions, ce qui entraîne une meilleure détente musculaire et une augmentation de l’amplitude des mouvements

La fasciathrapie intervient bénéfiquement sur le mental de votre animal équidé

La fasciathérapie impacte également de manière positive le mental de votre cheval. Effectivement, en répétant plusieurs fois les cycles de traitement, on parvient à faire en sorte que les fascias transmettent des impulsions aux nerfs. Ainsi, ceux-ci sont capables de mémoriser la nouvelle sensation de bien-être. Un animal détendu et libéré de toute tension sera plus combatif !

Comment pratiquer la fasciathérapie sur votre cheval ?

Deux possibilités adaptées pour cette méthode holistique

Soit le cheval est à l’arrêt, soit en mouvement. Dans le cas où votre animal est très tendu, il est préférable de commencer la séance en le faisant marcher. Cela  permet à l’intervenant, kinésithérapeute équin ou physiothérapeute équin, de travailler plus facilement sur les différentes zones raides de son corps. Ensuite, une fois détendu et étiré, votre cheval peut passer à la station arrêt.

Quels outils pour pratiquer la fasciathérapie sur votre cheval ?

Pour pratiquer la fasciathérapie sur votre cheval, plusieurs outils comme la roulette fasciale ou simplement les mains sont nécessaires. Grâce à des techniques maîtrisées, les tensions myofasciales et profondes de votre cheval sont libérées.

Quelles sont les contre-indications ?

La fasciathérapie est très bien tolérée par les chevaux. Cependant,  il existe quelques contre-indications à connaître. Tout d’abord, cette thérapie ne doit pas être pratiquée du tout en cas de :

  • Fièvre
  • Phlébite

Elle ne peut pas être pratiquée non plus sur des zones localisées présentant une :

  • plaie ouverte,
  • inflammation,
  • Blessures aiguës

En période de gestation, la fasciathérapie nécessite davantage de vigilance notamment les premières semaines.

A quelle fréquence la fasciathérapie doit-elle être pratiquée ?

La fasciathérapie peut être pratiquée aussi souvent que nécessaire. Pour optimiser l’efficacité des séances, il est généralement recommandé de la pratiquer au moins deux fois par semaine en cure d’attaque. Puis, d’espacer les séances à raison d’une à deux fois par mois. Notez bien que tout animal est un être vivant et que, tout comme l’humain, chacun d’entre eux est différent. De ce fait, on ne peut préconiser à l’avance le nombre de séances dont votre cheval aura besoin. Tout dépendra de son métabolisme et de sa réactivité au traitement.

Autres conseils pour améliorer les performances de votre cheval

Voici quelques conseils à appliquer, en parallèle de la fasciathérapie, pour aider votre cheval à optimiser sa condition physique et sa forme générale :

  1. Veillez à ce que votre cheval soit correctement hydraté avant et après l’exercice.
  2. Donnez à votre cheval une alimentation équilibrée qui répond à ses besoins énergétiques.
  3. Assurez-vous que votre cheval bénéficie d’un temps de repos et de récupération suffisant après l’exercice.
  4. Incluez des exercices d’étirement régulièrement.

La fasciathérapie est un excellent moyen d’améliorer les performances de votre cheval. En optant pour cette thérapie alternative, qui ne se substitue en aucun cas à un traitement médical, vous aiderez votre cheval à atteindre son plein potentiel ! N’hésitez pas à faire appel à un professionnel compétent pour vous accompagner dans votre démarche. 

Vous n’en connaissez pas ?

>   Alexandra Fleck, kinésithérapeute équin, intervient dans les départements du Gard, des Bouches du Rhône, de l’Hérault et du Vaucluse.  N’hésitez pas à la contacter, elle se fera un plaisir de prendre en charge votre animal et de le mener au meilleur de ses possibilités. 

« Pour que le cheval, cette merveille, puisse rester en bonne santé, il faut travailler en harmonie Musculation, Fascias et Neurologie»

Plus d'articles

La toux chronique et les faiblesses respiratoires peuvent être soulagées grâce à la fasciathérapue
Uncategorized

Comment la fasciathérapie peut soulager votre cheval en cas de toux chronique et prévenir les faiblesses respiratoires ? 

La toux chronique chez le cheval, très redoutée par les propriétaires de chevaux, crée une inflammation constante au niveau des voies respiratoires mais elle génère aussi des tensions musculaires et fasciales importantes ainsi qu’un état de fatigue décadent. Sans l’aide appropriée, la toux chronique peut engendrer de fâcheuses conséquences sur la santé de l’animal, tant

Un dos creux et un ventre relâché montrent une grosse faiblesse dorsale chez le cheval
Uncategorized

Cavaliers : protégez le dos de votre cheval !

Le dos du cheval est l’une des parties les plus importantes de son anatomie. En effet, soumis à rudes épreuves tout au long de sa vie, il est souvent le premier à montrer un déséquilibre, manifester des douleurs et présenter de fâcheuses pathologies s’il n’est pas protégé. C’est pourquoi, en tant que cavalier(e), il est

Retour haut de page